desir-kinshasa1

Naissance à Kinshasa de l’asbl Kabila Désir.

Tryphon Kin-kiey Mulumba a lancé le 29 juillet 2014 à Kinshasa une association Kabila Désir qui est très clairement un acte de foi politique. Lire la Déclaration Historique faite devant des journalistes congolais en sa résidence. Ci-après.
«Messieurs et Mesdames de la presse, chers amis, depuis 5 mois, quatre titres de presse paraissant dans la Capitale parmi les plus en vue du Congo – et que je me dois de remercier pour leur professionnalisme – nous ont accompagné dans une campagne «Kabila, to tondi yo nainu te; Kabila mposa nayo esili te» qui est, comme tout le monde le sait, un cri de cœur d’un Congolais décomplexé face à la vacuité du débat politique marqué par une manipulation de discours faussement dominant qui n’a jamais atteint un tel sommet qu’aucun Congolais ne suit et – pour paraphraser la diplomate américaine des années Mobutu, Melissa Wells – un discours porté par trop de chaleur, en revanche très peu de lumière.
desir-kinshasa2
Jamais pourtant, de l’avis unanime, depuis l’indépendance de notre pays, le Congo n’a eu un Dirigeant aussi visionnaire que Joseph Kabila Kabange réalisant autant de résultats pour son Peuple depuis son avènement à la tête du pays dans un contexte que tous savons des plus difficiles.
Voici un pays dont le taux d’inflation avait atteint quatre chiffres sous des régimes précédents mais qui se situe désormais dans la loge des pays au taux de croissance proche de 2 chiffres quand le taux d’inflation avoisine zéro pour cent malgré nos conflits que nous voudrions définitivement conjuguer au passé, et qui participe à façonner une nouvelle marque Afrique.
Voici un pays qui a lancé son programme d’infrastructures qui transforme la Capitale semaine après semaine au point d’en faire en certains endroits un rêve réalisé en attendant que cet élan serve de locomotive au reste du pays. Cette vérité est telle que jamais des retours au pays de nos compatriotes expatriés représentant l’élite et la classe moyenne, n’ont été aussi nombreux à nos aéroports.
Le 15 juillet 2014, il a été donné au Congo, devant des représentants de la Communauté internationale, d’assister au dévoilement d’un des projets phare de la mandature de Kabila. Il s’agit du Parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo, dans le Bandundu qui s’étend sur 75.000 hectares.
Un parc parmi une dizaine qui doivent être lancés au cours des prochains mois dans le pays. L’objectif, en remettant ce pays dans sa place de grenier du Continent, est de permettre aux Congolais de connaître un risque zéro d’insécurité alimentaire. Kabila a décidé de transformer cette terre du Congo en champs de légumes, ce qui permettra à terme, de donner du travail à 10.000 de nos compatriotes au moins.
Alors que le Congo n’est dans aucun programme avec le Fonds Monétaire International, notre pays ne cesse de séduire la communauté financière internationale pour sa gestion exemplaire au point de rendre l’intervention des Institutions de Bretton Woods superfétatoire. Après l’atteinte du Point d’achèvement de l’Initiative PPTE, le Congo vient d’être déclaré le 2 juillet à Mexico «pays conforme» en matière de transparence des industries extractives par le conseil d’administration de l’Initiative pour la transparence des industries extractives, ITIE.
On peut s’étonner que notre pays célèbre ces moments comme des exploits, on sait que jamais ce qui est normal sous d’autres cieux ne l’a vraiment été au Congo.
Alors s’impose au Congo un devoir de vérité: le Congo qui retrouve la respectabilité a envie de Kabila dans sa majorité.
«Kabila, to tondi yo nainu te; Kabila mposa nayo esili te» était le bandeau que nous avons fait figurer cinq mois durant à la une des quatre journaux congolais. Les réactions ont été des plus positives.
Quand on voit quelle image notre Capitale offrait hier, on sent partout une interpellation des Congolais qui se reconnaissent dans ce qui est fait de puissant.
Dans toutes les tranches d’âge, à travers le pays, on sent que le Président suscite un désir que notre association Kabila Désir va fédérer.
A la croisée des chemins, quand apparaît le doute, le devoir commande de montrer la direction.
Au cours des prochaines semaines, l’Association va déposer ses statuts, désigner ses points focaux à travers tout le pays, s’employer au travail politique en investissant le Congo, en se rendant partout au contact des jeunes, des femmes, des Congolais qui partagent ce rêve de transformation et de modernisation du Congo.
Quand apparaît le doute, c’est le combat qui commence. Au combat, il faut des combattants pour conduire des valeurs que notre pays incarne. L’Association désire des hommes et des femmes passionnés. Le Congo vit une période pleine d’agir qu’il nous faut répondre présents.
Issu d’une partie du pays qui a le plus massivement renouvelé sa confiance à Kabila, nous nous sentons des responsabilités historiques fortes qu’il nous faut assumer. Vive le Congo».
Kinshasa,
29 juillet 2015,
Prof. Tryphon
Kin-kiey Mulumba,
Membre du Bureau
Politique de la Majorité Présidentielle.